Découvrir la Seine-et-Marne

    fontainebleau-exterieur

    Fontainebleau

    De la charte royale de 1137 à la chute du Second Empire en 1870, le château de Fontainebleau voit se dérouler la vie des plus grands souverains de France. La forteresse médiévale des origines fait place à un palais Renaissance sous l’impulsion de François Ier. A cette époque, deux artistes italiens, le Primatice et le Rosso, rivalisent de talents et forment la première « école de Fontainebleau ».

    En savoir plus sur Fontainebleau

    vaux-le-vicomte-exterieur

    Vaux-le-Vicomte

    Ce château est le chef d’œuvre de trois artistes de grand talent réunis par le génie d’un mécène, Nicolas Fouquet : Louis Le Vau est l’architecte, Charles Le Brun le décorateur et André Le Nôtre est le paysagiste. Le 17 août 1661, le surintendant des finances royales, donne une fête éblouissante pour inaugurer son nouveau château de Vaux le Vicomte.

    > Plus d’informations sur le site internet du château de Vaux-le-Vicomte

    Provins

    La ville de Provins a obtenu le label “ville d’art et d’histoire” et est inscrite au “Patrimoine Mondial de l’Humanité”. Avec un patrimoine unique en France et une série d’animations axées sur le thème du Moyen Age, Provins transporte ses visiteurs au temps des seigneurs et des chevaliers. Dès leur arrivée à la Maison des Visiteurs, les curieux peuvent découvrir un héritage médiéval important. Un audiovisuel raconte l’épopée de la cité et une grande maquette donne un aperçu de la ville au Moyen Age. Des formules passeport permettent de cumuler la visite des monuments et l’entrée à certains spectacles. Pour ceux qui viennent parcourir la ville à pied, l’Office de Tourisme a mis en place un cheminement piéton et une signalisation pour sillonner la cité à la découverte de ses nombreux monuments. Fidèle à l’architecture d’origine, et grâce à un plan de restauration de la ville, Provins est la ville la plus représentative de France concernant l’époque médiévale.

    En savoir plus sur Provins

    Blandy-les-Tours

    Une première résidence seigneuriale est édifiée au XIIIème siècle. Il s’agit d’un simple manoir à enceinte irrégulière. Au cours de ce siècle, d’importants travaux de fortification sont engagés, en particulier l’édification de trois tours d’enceinte qui viennent s’ajouter à la tour-porte. Un grand bâtiment résidentiel est construit à l’intérieur. Le XIVème siècle est marqué par un développement important des défenses du château. Un fossé est creusé. Une nouvelle tour-porte, avec pont-levis à flèches, est percée dans le mur d’enceinte. Dans la seconde moitié du siècle, Blandy devient un modèle de château fort. Le donjon haut d’environ 39 mètres, défendu par deux ponts-levis, est édifié. L’enceinte est modifiée par l’ajout de nouvelles tours et de courtines neuves.

    En savoir plus sur Blandy-les-Tours

    Village de Barbizon

    Grâce à sa proximité de Paris et à sa situation à l’orée de la forêt de Fontainebleau, à partir de 1830 Barbizon deviendra la terre promise des peintres paysagistes et coloristes. Venus « surprendre la nature chez elle », ils créeront l’Ecole de Barbizon, qui ouvrira la voie à l’impressionnisme. Une centaine d’artistes (Corot, Millet, Rousseau…) Séjournèrent à Barbizon contribuant ainsi à la célébrité de ce petit village aujourd’hui connu dans le monde entier. Un parcours sur le pas des peintres emmène le promeneur à la découverte du « village des peintres »

    En savoir plus sur Barbizon

    Champeaux : la collégiale

    La Collégiale Saint Martin de Champeaux figure parmi les grandes églises d’Ile de France. Elle reste seul témoin d’un collège célèbre où passèrent quelques-uns des principaux théologiens du Moyen Age comme Abélard. Des hommes illustres de toute l’Europe médiévale affluèrent pour écouter l’enseignement de Guillaume de Champeaux. La prospérité des chanoines permit la construction d’une église aux qualités architecturales remarquables.

    En savoir plus sur Champeaux