La bibliothèqueLe château des Moyeux a été construit en 1848 sur les fondations d’un ancien manoir de chasse, demeure de la fille du général de La Fayette, Anastasie, mariée au comte de la Tour-Maubourg de 1801 à 1846 et ascendante de la Reine des Belges Paola Ruffo di Calabria.

Le château est ensuite habité par Eléonore Vergeot , la maîtresse de Napoléon III, dont elle a deux enfants.

Le 13 juillet 1872, Hubert Debrousse, riche entrepreneur de travaux publics, achète le château des Moyeux. La famille Debrousse lèguera une fortune colossale qui permettra notamment de créer l’hospice Debrousse et la fondation Debrousse, qui financera en partie les travaux de Pierre et Marie Curie.

Madame Rigaud devient plus tard propriétaire, alors qu’elle dirige la maison de parfum familiale. Quarante jardiniers entretiennent alors les jardins et les serres de fleurs rares, qui entrent dans l’élaboration des effluves sophistiquées !

L’une des tours du parc est ainsi utilisée pendant longtemps comme emblème des célèbres bougies parfumées Rigaud.

Ces personnages ont marqué l’histoire du château

    tour-maubourgLe marquis de la Tour Maubourg
    Just Charles César de Fay, comte de La Tour Maubourg, naît en 1763 à La Motte (Drôme) et décède en 1846. Colonel de cavalerie, chevalier de St Louis, chevalier de Malte, officier de la Légion d’Honneur, il épouse Anastasie, la fille aînée du général de La Fayette en 1798. Il devient maire de La Chapelle-Rablais en 1830 et propriétaire du manoir de chasse jusqu’en 1846.
    debrousseFrançois Hubert et Jean Hubert Debrousse
    Le 13 juillet 1872, Hubert Debrousse achète le château des Moyeux.
    Hubert Debrousse est un riche entrepreneur de travaux publics. D’un deuxième mariage, naît son fils, Jean Hubert.
    A leur décès, les membres de la famille Debrousse laissent une fortune colossale. Le total des legs et donations peut être estimé à plus de 100 millions d’euros. On peut citer les dons qui ont permis la construction de l’hospice Debrousse à Paris en 1892 et la création de la Fondation Debrousse, fondation qui a financé en partie les recherches de Pierre et Marie Curie.
    A sa mort en 1899, Jean Hubert Debrousse lègue sa fortune à l’Assistance Publique de Paris. Parmi les biens légués figure la propriété des Moyeux qui s’étend alors sur 896 hectares. Le château est vendu le 31 juillet 1900 à M. et Mme Rigaud, les célèbres parfumeurs.

    vergeotEleonore Vergeot
    Eléonore Vergeot naît à Estouilly, bourgade proche de Ham, le 3 septembre 1820.
    En janvier 1841, Eléonore entre dans les services communs de la prison-château de Ham, où sont incarcérés des prisonniers célèbres, parmi lesquels le prince Charles Louis Napoléon Bonaparte (futur Napoléon III), condamné à la prison à vie.
    Eléonore est affectée au service des repas puis à l’entretien du linge du prince, dont elle devient la maîtresse.
    Le 25 février 1843, Eléonore met au monde Alexandre Louis Eugène. Le 18 mars 1846, elle lui donne un second fils, Césarion Alexandre. La liaison dure jusqu’au 25 mai 1846, date à laquelle le prince s’évade de la prison de Ham pour se réfugier en Angleterre.
    Le prince verse alors une pension et confie Eléonore à son frère de lait, Pierre Bure.
    Pierre Bure et Eléonore Vergeot se marient en 1857. Le prince, devenu l’empereur Napoléon III, accordeà Eléonore une dot importante. Pierre Bure devient trésorier général de la Couronne. Grâce à ces moyens, le couple acquiert en 1865 le château des Moyeux.
    En 1870, après la défaite de Sedan, Eléonore et Pierre sont contraints de se séparer du château et s’installent à Paris. Au décès de Pierre Bure en 1882, Eléonore se retire au Vésinet, où elle décède le 4 août 1886.
    rigaudEsther Rigaud
    L’histoire de cette famille de parfumeurs commence en 1852, date à laquelle J.B.F. Rigaud bouscule le monde du parfum en créant des parfums jusqu’alors inconnus. La maison RIGAUD développe ainsi des parfums luxueux et compte au début du XXe siècle parmi les parfumeurs les plus respectés. En 1950, la firme invente la bougie parfumée. Aujourd’hui les bougies Rigaud existent toujours, mais plus les parfums.
    L’implantation de Mme Esther Rigaud aux Moyeux date de 1900. Cette dernière fait améliorer et moderniser de manière constante sa propriété, tout en meublant le château d’une façon raffinée : meubles anciens, porcelaines de Sèvres, de Chine, du Japon ou de Delft, lustres en bronze et cristal, tapis et tapisserie d’Aubusson etc.
    Même considéré comme « maison de campagne », le château peut être habité toute l’année : chauffage central, distribution d’eau chaude, groupe électrogène, réseau téléphonique avec les communs, ferme et dépendances, eau filtrée sous pression, jardin, machine à fabriquer la glace, 13 chambres de maître, 3 salles de bain, jardin d’hiver, serres etc.
    C’est avec Esther Rigaud que le domaine est à son apogée :
    – 25 ha de parc à la française, potagers, serres, orangerie, communs
    – Harras
    – Ferme modèle de 450 ha
    – Bois divers de 400 ha
    – Etang
    Formant un ensemble de près de 1000 hectares, le domaine sera vendu à la mort d’Esther Rigaud en 1920.
    Depuis, 7 propriétaires se sont succédés et le domaine comprend aujourd’hui 30 hectares.